Sortir de l’euro par la gauche, c’est possible !

Entretien pour la revue Ballast


Commençons par le plus simple : pouvez-vous nous rappeler ce qui différencie la dette (publique) d’un État et la dette (privée) d’une entreprise ou d’un ménage ?

Il y a deux raisons fondamentales pour lesquelles on ne peut pas comparer la solvabilité (c’est-à-dire …

plus…

Abandonner l’euro pour sauver l’Europe

Par Cédric Durand et Sébastien Villemot


Sans souverain européen, pas de véritable budget ; et sans budget, pas de politique économique viable. Tant que l’Europe ne sortira pas de ce dilemme, la zone euro restera engluée dans le cercle vicieux de la stagnation, du ressentiment et des conflits de responsabilité …

plus…

Effets de bilan d’un éclatement de l’euro

Par Cédric Durand et Sébastien Villemot


Lorsqu’il a été introduit au tournant du millénaire, l’euro était largement perçu comme une réalisation majeure pour l’Europe. Les succès économiques apparents, conjugués à la convergence de plusieurs indicateurs économiques entre pays, ont nourri ce sentiment de succès. Quelques années plus …

plus…

La France a-t-elle un avenir dans la zone euro ?

Intervention à la conférence EReNSEP à Paris


Cette intervention tente de donner des éléments de réponse à deux questions importantes dans le contexte actuel : dans quelle mesure l’euro représente-t-il un coût économique et politique pour la France ? Et est-ce qu’une sortie ou un démantèlement de l’euro est …

plus…

Quelle stratégie pour le rééquilibrage interne de la zone euro ?

Par Sébastien Villemot et Bruno Ducoudré

Depuis le déclenchement de la crise financière, la zone euro a fait des efforts importants pour résorber ses déséquilibres commerciaux. En 2009, seuls l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Autriche présentaient un excédent de leur compte courant, tandis que tous les autres, et en …

plus…

Une autre politique monétaire est possible en zone euro

La Banque Centrale Européenne (BCE) vient de s’engager dans un tournant de politique monétaire, en lançant un programme massif d’achats de titres de dette publique, aussi appelé « assouplissement quantitatif » (quantitative easing). L’efficacité de ce programme du point de vue de la relance de l’économie et des …

plus…