Des ajustements d’ampleur à attendre pour la zone euro

Par Bruno Ducoudré, Xavier Timbeau et Sébastien Villemot

Les déséquilibres de balance courante sont au cœur du processus qui a mené à la crise de la zone euro à partir de 2009. Les premières années d’existence de l’euro, jusqu’à la crise de 2007-2008, ont en effet été celles du creusement des déséquilibres entre pays dits du Nord (ou du cœur) et ceux dits du Sud (ou de la périphérie) de l’Europe …

plus ...

Quelle restructuration de la dette grecque ?

Interview pour Atlantico


Dans une Tribune publiée par le Monde, Alexis Tsipras, premier ministre grec appelle une nouvelle fois à un réaménagement de la dette de son pays, une question qui devrait être soulevée lors d’une rencontre prévue ce 15 juin des ministres des finances de la zone euro. Alors que la crise perdure depuis l’année 2010, comment comprendre la problématique de la dette grecque au travers du prisme des créditeurs ? Qui sont …

plus ...

Sortir de l’euro par la gauche, c’est possible !

Entretien pour la revue Ballast


Commençons par le plus simple : pouvez-vous nous rappeler ce qui différencie la dette (publique) d’un État et la dette (privée) d’une entreprise ou d’un ménage ?

Il y a deux raisons fondamentales pour lesquelles on ne peut pas comparer la solvabilité (c’est-à-dire la capacité à rembourser un prêt) d’un État et d’un ménage. La première, c’est que l’État n’a pas de durée …

plus ...

Abandonner l’euro pour sauver l’Europe

Par Cédric Durand et Sébastien Villemot


Sans souverain européen, pas de véritable budget ; et sans budget, pas de politique économique viable. Tant que l’Europe ne sortira pas de ce dilemme, la zone euro restera engluée dans le cercle vicieux de la stagnation, du ressentiment et des conflits de responsabilité. Si un fédéralisme budgétaire est hors de portée, il est alors crucial de pouvoir ajuster les taux de change pour dynamiser la croissance et l …

plus ...

Effets de bilan d’un éclatement de l’euro

Par Cédric Durand et Sébastien Villemot


Lorsqu’il a été introduit au tournant du millénaire, l’euro était largement perçu comme une réalisation majeure pour l’Europe. Les succès économiques apparents, conjugués à la convergence de plusieurs indicateurs économiques entre pays, ont nourri ce sentiment de succès. Quelques années plus tard, le tableau semble radicalement différent. La crise financière mondiale a révélé des déséquilibres qui ont conduit à la crise des dettes souveraines et ont …

plus ...

La France a-t-elle un avenir dans la zone euro ?

Intervention à la conférence EReNSEP à Paris


Cette intervention tente de donner des éléments de réponse à deux questions importantes dans le contexte actuel : dans quelle mesure l’euro représente-t-il un coût économique et politique pour la France ? Et est-ce qu’une sortie ou un démantèlement de l’euro est possible, ou à l’inverse serait-ce une catastrophe annoncée ?


Commençons par la première question. Pour la France, les coûts identifiables de son appartenance à la …

plus ...

Budget grec 2017 : en route vers le chaos

Le gouvernement grec a présenté son projet de budget pour 2017, qui doit encore être validé par les créanciers européens.

Le budget prévoit d’importantes coupes dans les retraites, notamment celles des plus pauvres. Il prévoit également de fortes hausses d’impôts, particulièrement des taxes indirectes, qui vont frapper tous les ménages.

Le gouvernement grec s’avère d’ailleurs particulièrement zélé dans l’application du mémorandum, puisqu’il vise un surplus budgétaire primaire de 2 …

plus ...

Huit années d’austérité plus tard, l’Europe à nouveau à la manœuvre en Grèce

Au cours d'un « Sommet du Sud » ce vendredi 9 septembre à Athènes ayant réuni la Grèce, la France, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, Malte et Chypre, la question des plans de relance économique a été évoquée. Ce lundi 12 septembre, le Président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem a fait part de son agacement à l'égard de la Grèce, concernant l'avancée des réformes, en déclarant « l’été est fini, il faut remballer le matériel de camping ».

plus ...

Solidarité envers le peuple grec ou envers les banques ?

Selon les conclusions d'une étude relayée mercredi 4 mai par le site allemand Handelsblatt, moins de 5 % des 215,9 milliards d'euros reçus par la Grèce dans le cadre de ses deux premiers plans de sauvetage sont arrivés dans les caisses de l'État. Le reste de cette somme aurait servi à rembourser des dettes antérieures, et à recapitaliser les banques grecques, assurent les auteurs d'une étude. Comment expliquer cette situation ?

plus ...

Pourquoi la Grèce ne parvient-elle pas à se désendetter ?

Entre 2007 et 2015, la dette publique grecque est passée de 103 % à 179 % [1] du PIB (voir graphique ci-dessous). L’augmentation du ratio a été ininterrompue, exceptée une baisse de 12 points en 2012 à la suite de la restructuration imposée aux créanciers privés, et ce malgré l’application de deux programmes d’ajustement macroéconomique (et le commencement d’un troisième) dont l’objectif était précisément de redresser les comptes publics grecs. L’austérité …

plus ...